Quelle est la plainte des parents/ enseignants?

Les parents parlent d’enfants agités en classe, qui se balladent, qui ne peuvent se focaliser pendant longtemps. Ils sont souvent décrits comme distraits, “tête en l’air”. Ce sont des enfants qui peuvent s’ennuyer en classe et qui “font le clown” et qui distraient les autres. Les notes ne suivent pas le potentiel intellectuel et l’enfant peut être en échec scolaire. A la maison ou en classe, il est souvent remarqué que ces enfants  ne peuvent pas rester assis, ils e distraient facilement

Souvent les parents se poesent beaucoup de questions: Est ce que les medicaments peuvent aider?Est ce de ma faute? Les professeurs veulent que nous voyons une psychologue. Leurs comemntaires sont souvent

“Il a du mal à se faire des amis et se dispute tout le temps avec eux, Ca fait des années qu’il a du mal à avoir de bonnes notes, ll est malheureux, on le dispute tout le temps”…

Est ce un trouble de l’attention? Est ce un TDA-H (Trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité)

La plupart du temps, d’autres difficutés peuvent expliquer de tels troubles comme la depression, les Ttroubles des apprentissages, la précocoité intellectuelle (qui génère souvent de l’ennui et de ce fait une inattention), les Dyslexies, le Stress émotionnel (difficultés conjugales des parents, harcèlement à l’école, trauma, autres), comme un appel au secours” par des difficultés comportementales

Qu’est ce qu’un TDAH exactement? Comment le départager d’autres troubles de l’attention?

C’est un trouble neuro developmental, une condition caractérisée par une incapacité d’avoir une durée d’attention nécessaire à compléter effectivement un activité ou processus cognitif. Le TDAH est associé aux concentrations anormalement faibles des neurotransmetteurs transmettant entre l’endroit cortical préfrontal et la dopamine de noyaux gris centraux c.-à-d., et la noradrénaline. La dopamine est attentivement associée aux centres de récompense dans le cerveau, et agit l’un sur l’autre également avec d’autres neurotransmetteurs efficaces pour régler l’humeur. Les niveaux bas de dopamine pilotent ainsi la personne pour rechercher la sensation de récompense par des autres moyens. Le dysfonctionnement du cortex préfrontal a comme conséquence un manque de vigilance, de durée d’attention diminuée, et de rendement diminué ou de mémoire à court terme moins efficiente. La Vitesse de traitement  de l’information est aussi affectée, soit la vitesse à laquelle les informations traversent le cerveau. Il implique la capacité de traiter les informations de manière automatique, rapide et inconsciente. Cela affecte aussi la capacité de réaliser, de façon machinale, des exercices cognitifs simples et répétitifs.

Classifications:

Ceux-ci se répartissent selon 3 axes principaux que sont le déficit d’attention, l’hyperactivité et l’impulsivité. Selon les classifications internationales, un certain nombre de critères doivent être présent pour chacune de ces 3 dimensions, depuis plus de 6 mois au moins, avant l’âge de 5 ans et dans différentes situations de vie (école, famille loisirs), pour que le diagnostic puisse être porté (DSM V et ICD).

Le déficit d’attention ou inattention
– C’est une incapacité à se concentrer sur une tâche plus de quelques minutes, une grande distractibilité,
> “ Il est absent, rêveur, dans sa bulle, n’écoute pas, ailleurs, dans le brouillard, dans les nuages, rêvasse, pense à autre chose, tête en l’air…”
Les caractéristiques du déficit d’attention dans le TDAH : Prise d’indice (sélection) défaillante, incapacité à maintenir un effort, déficit de l’attention sélective, déficit de l’attention soutenue.

L’hyperactivité
– Une agitation motrice non contrôlée et incessante,
> courir, grimper, sauter, trépigner, ramper, bouger, déplacer, aller, venir, Descendre, monter, remuer, prendre, lâcher, tomber.

L’impulsivité
 L’impulsivité verbale et motrice.
> N’apprend pas de ses erreurs, agit avant même de penser, moins satisfait par les récompenses que les autres enfants, moins sensible aux conséquences de ses actes que les autres enfants, contrôle de soi inadéquat.

Evaluation:

  • Éliminer un trouble cognitif: un Test de QI ets alors recommandé: souvent La vitesse de traitement est affectée “ainsi que la mémoire de travail.
  • Eliminer un trouble de type “Dyslexie” ou DYS et un trouble spécifique des apprentissages(ex orthophoniste en Français, Psychologue et SLT en Anglais)
  • Questionnaires Conners, CBCL, BRIEF (fonctions executives),Becks etc.
  • Eliminer une autre raison qui pourrait affecterattention comme la depression, le surmenage,le stress etc

Le test neuro psychologique du TEA-Ch

C’est une batterie Clinique pour tester les différentes capacités attentionnelles des enfants. 3 modalités principales de l’attention sont évaluées :

  • L’attention soutenue (et inhibition des réponses) qui est la capacité à se concentrer sur une activité.
  • L’attention focalisée (sélective) qui est la capacité à résister à la distraction.
  • Le contrôle attentionnel et la flexibilité: capacité à changer, de façon harmonieuse, la direction de l’attention.

A diagnosis of ADHD should not be made solely on the basis of rating scale or observational data. However, rating scales such as the Conners’ rating scales and the Strengths and Difficulties Questionnaire are valuable adjuncts, and observations (for example, at school) are useful when there is doubt about symptoms.

Suivi des enfants

Rééducations (orthophonie, psychomotricité, remédiation cognitive)

Psychothérapies (Thérapies comportementales et cognitives, des thérapies individuelles ou de groupes s’adressant ou à l’enfant ou à la famille)

la psycho-éducation des parents et/ou des patients

aménagements scolaires en classe

un traitement médicamenteux par Méthylphénidate qui a l’indication dans ce trouble si nécesssaire: La prescription de psychostimulants bien que controversée a démontrée son efficacité.

Les effets bénéfiques des thérapies comportementales ont été décrits. Il est aussi important que les parents soient bien aidés pour bien comprendre le trouble de leur enfant et adopter des attitudes positives.

Exemple de thérapie comportemental: Récompense et encouragement, egg timer, récompense immédiate etc

%d bloggers like this: